DB Multiverse

News Lire DBM Minicomic Fanarts Les auteurs FAQ Flux Rss Bonus Événements Promos Partenaires Aide tournoi Aide univers
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DBM Univers 19

Écriture par Foenidis

Ces guerriers en armure qui participent à côté de Gokû et ses amis, d'où viennent-ils ? Quel est leur passé ?
Découvrez comment technologie et bravoure ont pu constituer le cocktail gagnant de l'atypique univers heloïte, dont le destin aurait plus d'une fois pu basculer du côté tragique.

123456789101112131415161718192021222324
[Chapter Cover]

Juste avant d'atteindre la ligne des combats, Wigner bifurqua brusquement pour croiser la trajectoire de Fuller. Le bouclier de son bras gauche réactivé, il vint s'encastrer avec force dans la meute compacte qui bourdonnait autour de Feyn.

L'Ultra foudroya instantanément tous les Kolloks à sa portée alors que ceux qu'il avait percuté de plein fouet en étaient encore à rétablir leur équilibre. Il rejoignit rapidement la jeune femme pour se positionner dos à dos avec elle. Tous deux entreprirent alors de tourner de concert pour mitrailler d'un jet quasi ininterrompu de traits lasers la horde furieuse qui s'éclaircit rapidement… les corps massifs chutaient les uns après les autres.

Fuller couvrit efficacement ses ainés en se jetant à l'assaut de l'énorme blindé qui venait de dévier de sa route pour appuyer les troupes mises en difficulté par le duo heloïte.

Avant que tous les Kolloks aient pu s'écarter de la trajectoire de l'engin pour lui permettre d'ajuster son tir, le jeune guerrier projeta deux salves qui jaillirent des ouvertures de son gant droit avec une telle puissance qu'elles provoquèrent le recul de son bras. Les boules lumineuses ainsi générées s'écrasèrent pour exploser violemment sur l'impressionnante tourelle aux bras gigantesques, aussitôt décapitée. Ces condensés de neutrons à l'énergie ajustable selon la cible donnaient aux Ultras l'avantage d'une force de frappe digne d'une batterie d'artillerie lourde.

Puis, tout en se protégeant des tirs de contre-attaque qui fusaient dans sa direction et en consultant les indications de son écran immatériel… Fuller sembla se concentrer. Pendant que les diodes sur ses tempes clignotaient avec intensité, trois petites billes éclatantes jaillirent en même temps de son équipement de poing. Les projectiles aux neutrons, qui pouvaient ressembler à de gros plombs de lumière, décrivirent une parabole pour s'engouffrer directement dans l'ouverture créée par l'explosion sur le dessus du blindé endommagé.

Un Kollok jaillit aussitôt par la déchirure dans le métal pour prendre la fuite. Il n'en eut pas le temps, rattrapé puis littéralement vaporisé par une explosion puissante qui décima les troupes à proximité dans un large périmètre aussi bien terrestre qu'aérien. Le souffle brûlant et chargé de débris de toutes tailles projeta les soldats qu'il toucha bien loin de l'épicentre de l'explosion avant de s'épuiser, tandis que Fuller lui-même dut s'en protéger.

Plus loin à droite, Bragg avait choisi de progresser au sol, taillant en pièces à coups de jets laser tout ce qui bougeait dans l'hémisphère qui était ainsi à sa portée. Tandis que les cadavres tombaient à un rythme élevé sur la trajectoire de sa progression, les soldats devant lui firent soudain place à un large espace vide.

Les yeux du guerrier se plissèrent, il se doutait de la signification de cette soudaine ouverture.

L'instant d'après, la masse gigantesque d'un énorme blindé surgit de la troupe pour foncer sur lui tandis que les guerriers en brun cessaient leurs tirs. Ils préféraient observer la charge du mastodonte mécanique dont les bouches de canons de front commencèrent à s'illuminer de l'intérieur.

Les canonniers n'eurent pas le temps de faire feu. Avec un grognement de rage et dans une poudrée d'étincelles, l'Heloïte décolla au ras du sol pour foncer sur le monstre d'acier. Au dernier moment, il se retourna pour passer sur le dos, ses épaules, ses fesses et ses pieds frôlant le terrain, il disparut sous l'engin.

Un trait presque invisible se dessina sur toute la hauteur du blindé prolongé par un fin rayon lumineux, il suivait la progression de l'Ultra jusqu'à sa sortie à l'arrière du véhicule… sortie précédée par une explosion qui libéra un large espace dans la masse compacte des guerriers massés à l'abri du lourd char de combat. Certains d'entre eux, projetés, déchiquetés, retombèrent en hurlant alors que Bragg jaillissait comme un diable de sous la machine de guerre pour rapidement s'élever.

Son bouclier réapparu sur son bras droit, il fit à nouveau cracher la mort de son poing gauche en se taillant un chemin dans la horde furieuse.

Il avait une bonne raison de vouloir s'éloigner rapidement de l'engin. Le fin tracé apparu lors de son passage s'élargit lentement. Le blindé avait en fait été coupé en deux ! Une lumière éblouissante jaillit rapidement de la longue faille qui avait cisaillé le métal, juste avant que la mécanique destructrice n'éclate en une gigantesque gerbe de feu. Une multitude de débris incandescents fusèrent de la carcasse déchiquetée, autant de missiles meurtriers perforant la nuée hurlante.

À peine plus loin devant, sur la ligne de front, la troupe kollok se trouva amoindrie en un fin cordon que la marée de l'armée heloïte, maintenant à pied d'œuvre pour profiter de l'offensive de ses Ultras, n'eut aucun mal à enfoncer. Une nouvelle pointe de bleu progressa dans l'agglomérat brun au milieu d'un foisonnement d'éclairs lasers blancs et verts.

Plus à droite encore, Led, en difficulté, était appuyé par le grand Dirac. Les terribles Kolloks tombaient comme des mouches sous le feu et la rage du géant.

Au sol, agenouillé sous un bouclier énergétique en forme de demi-sphère, Led pressait la main sur une de ses cuisses entaillée d'une plaie profonde pour endiguer le flot de sang qui en jaillissait tout en se disant que sa fin de carrière n'avait décidément rien de très glorieux.

Au dessus et autour de lui, Dirac avait déjà fait pas mal de vide quand un gigantesque et effrayant guerrier Kollok campé à peine plus loin au sol fit signe au colosse de venir à lui.

Le prédateur semblait sûr de lui et regarda l'Heloïte le rejoindre avec un sourire en coin qui faisait bizarrement remonter sur sa joue l'excroissance rouge caractéristique à sa race. Le monstre laissa lentement glisser au sol le lourd équipement qui lui encombrait le dos.

Le détail anatomique des visages Kollok a la particularité de changer de couleur, de rose très pâle au repos, il devient de plus en plus rouge avec le degré d'excitation de son belliqueux propriétaire. Les marques faciales de ce guerrier étaient d'un rouge tellement vif qu'elles paraissaient lumineuses.

Dirac aussi sourit pendant qu'à son tour il faisait disparaître les éléments de combat de sa tenue. Il savait ce que voulait le monstre qui le dépassait, lui, le géant heloïte, d'une bonne tête. Il le savait et il allait le lui donner avec grand plaisir !

Un calme étrange régna soudain au sein du large périmètre circulaire qui se dessina spontanément au milieu de l'immense champ de bataille.

Led souffla avec soulagement. Une chance que ces sauvages aiment les beaux combats par-dessus tout. Ce répit devrait lui laisser le temps suffisant pour que cesse cette saleté d'hémorragie. Il savait n'avoir aucun souci à se faire pour son compagnon, le colosse Kollok avait perdu d'avance !

Lidar observa de sa position l'étrange duel qui se préparait du coin de l'œil. Beaucoup de Kolloks avaient appris à connaître les fantastiques capacités de Dirac au cours des nombreux affrontements qui avaient opposé les Heloïtes à leur armée.

Comme tous les Ultras, cette force de la nature avait bénéficié d'une manipulation génétique de ses cellules musculaires destinée à décupler sa puissance déjà fantastique. Ce procédé lui permettait de surpasser sans problème celle de ces brutes épaisses presque plus animales qu'humaines.

Le peuple kollok s'est toujours enorgueilli du physique et de la robustesse de ses bêtes de guerre, favorisés par un rude climat et la gravité élevée de leur planète natale. Le fait de les voir battues sur ce terrain par un être de si chétive origine les agaçait au plus haut point, et il était maintenant fréquent que leurs meilleurs guerriers se pressent pour affronter le géant heloïte dont le gabarit était, il faut bien l'avouer, peu commun pour un natif d'Helior.

Ces cervelles de moineau devaient naturellement s'imaginer qu'il était le plus fort d'eux tous.

Tout en combattant avec férocité, Lidar jeta aussi un œil sur le jeune Bose plus loin sur sa droite. Mais non, le bleu était absorbé par un combat qu'il menait avec intelligence et il était un peu loin pour être distrait par le match improvisé qui débutait.

Le petit guerrier heloïte jubilait… il se permit même de couper son bouclier pour faire feu des deux mains sur ces imbéciles qui, eux par contre, se laissaient déconcentrer par le spectacle des deux montagnes de muscles qui, là-bas, se jetaient l'une contre l'autre avec sauvagerie.

Dirac esquiva avec habileté le poing du monstrueux guerrier qui le frôla alors que le sien percutait avec force la face aux joues écarlates ; le coup fit basculer la tête du Kollok en arrière avec brutalité.

Celui-ci se redressa lentement avec un sourire carnassier et des yeux brillants tout en faisant jouer sa mâchoire endolorie… il semblait vraiment heureux d'avoir en face de lui un adversaire à la hauteur de ce qu'il en espérait.

Dirac n'attendit pas pour doubler son coup, que son adversaire encaissa à nouveau, sans temps d'arrêt cette fois. Dans le mouvement souple qui le remit dans l'axe, il empoigna la nuque épaisse de l'Heloïte tout en lui pilonnant le ventre de l'autre poing avec férocité. Les coups d'une puissance phénoménale soulevaient le corps massif de l'Ultra à chaque impact et tous étaient ponctués de clameurs sauvages qui jaillissaient autour des deux combattants.

Soudain les deux mains du champion heloïte s'emparèrent à leur tour de la monstrueuse encolure du Kollok. Le monstre surpris n'eut pas le temps de comprendre qu'il se retrouva affalé au sol, joliment cueilli sous le menton par un coup de genou qu'il trouva sans doute quelque peu vicieux au vu du spectacle offert par son mufle écarlate.

Dirac eut un large sourire ironique. Ces nigauds n'avaient vraiment aucune jugeote ! À chaque fois c'était pareil : de la force mais aucune technique, aucune intelligence du combat… ça gâchait même le plaisir ! Se battre contre des filles comme Feyn ou Nim était cent fois plus intéressant que contre ça…

Led souleva doucement la main de sa cuisse endolorie. Non seulement le flot de sang avait cessé, mais la profonde blessure avait entamé son processus de cicatrisation. Certes, l'introduction puis la propagation du composant moléculaire ayant permis la mutation de leurs cellules pour qu'elles soient capables de ce petit miracle avait été une insoutenable torture, même malgré le programme les préparant à subir cette importante modification de leur métabolisme… mais il fallait bien avouer que ça valait le coup !

Il se redressa. L'instant d'après, le tissu composite de sa tenue de combat s'était reconstitué aussi comme par enchantement pour recouvrir la blessure en voie de guérison, paraissant à nouveau comme neuf. Le guerrier coupa enfin son bouclier en forme de demi-sphère. Autant économiser une énergie précieuse. Il se garda bien de bouger tandis que les Kolloks autour de lui le fusillaient de regards noirs.

Il savait que s'il se tenait tranquille, ils préfèreraient l'ignorer pour suivre le combat de Dirac. Relancer la bataille maintenant aurait pu se révéler catastrophique pour son compagnon qui ne disposait plus pour le moment des éléments de combat de son armure.

Toutes les têtes se tournèrent à nouveau du côté de l'arène improvisée. Le monstrueux Kollok s'était relevé pour repartir à l'assaut du roc heloïte avec hargne !

Dirac bloqua d'une main le fulgurant coup de poing concluant la charge formidable de son énorme adversaire. Celui-ci, surpris qu'une telle attaque ait pu être stoppée aussi facilement resta figé quelques secondes. Puis un rictus de rage découvrant son impressionnante dentition de prédateur, il porta brutalement son autre main sur celle qui emprisonnait son poing. Dents serrées, fixant de ses prunelles cruelles l'Ultra droit dans les yeux, il employait visiblement toute la puissance dont il disposait pour faire fléchir l'insolent.

Le visage de Dirac se crispa sous l'effort et un léger tremblement anima son bras dont les muscles saillirent sous la pression. Soudain, sa deuxième main jaillit pour venir au secours de celle que le Kollok mettait au supplice.

Le bras de fer entre les deux colosses était dantesque ! La musculature gonflée par la lutte que les deux hommes se livraient s'ornait ici et là de veines violettes tandis que de lourdes gouttes de transpiration faisaient leur apparition sur les visages figés par une incroyable détermination.

L'affrontement était autant psychologique que physique, et malgré la soif d'oxygène de leurs mécaniques corporelles poussées à leur maximum, l'un comme l'autre se contraignait à continuer à respirer avec calme et retenue… sans que le moindre flottement ne vienne affecter le poignard d'acier que leur regard lançait à leur adversaire.

Toute la soldatesque rassemblée autour d'eux observait dans un silence de cathédrale les bras commencer à trembler, tandis que les impressionnantes épaules frémissaient… impossible de dire à cet instant lequel des deux imposait ces signes d'une amorce de faiblesse à l'autre.

Même Bragg en avait presque oublié son propre combat.

Il faut dire que le cercle des spectateurs du formidable duel n'avait cessé de s'élargir, contaminant fortement les troupes autour de lui… continuer à les abattre ainsi commençait à devenir franchement déloyal, déloyal et dangereux pour Dirac et Led.

Et puis il était étonné… étonné qu'un de ces tas de viande puisse résister à la formidable puissance du titan heloïte. Mais visiblement ce guerrier Kollok avait bouffé du lion et tenait bien tête avec succès au colosse ultra !

Bragg réprima un frisson. Dire que la force de ces sauvages sanguinaires était tout ce qu'il y avait de plus naturelle… pas étonnant qu'ils aient réussi à s'imposer dans un empire aussi vaste. Imaginer les populations sans défense, toutes ces femmes et ces enfants tombés sous le joug de ces hordes sauvages avait de quoi être révoltant !

Mais pour l'heure, deux hommes étaient bien loin de ces considérations. Deux blocs de force pure dont les mains de chacun brûlaient celles de l'autre. Des mains broyées par une pression énorme, incroyablement douloureuse… mais cela n'était rien en comparaison des ruisseaux de feu qui embrasaient leurs corps enfiévrés par cette lutte digne de demi-dieux.

Soudain, le faisceau de bras sembla commencer à plier...

Vos commentaires sur cette page :

Chargement des commentaires...
[fr]
EnglishFrançais日本語EspañolItaliano中文DeutschPortuguêsPolskiNederlandsParodie SalagirTurc
Português BrasileiroMagyarGalegoRomâniaРусскийNorskCatalàLietuviškaiCroatianEuskeraSuomeksiKorean
SvenskaБългарскиΕλληνικάעִבְרִיתEspañol Latinoاللغة العربيةFilipinoLatineDansk